Le guide du propriétaire bailleur
NOS THÉMATIQUES

Notre modèle gratuit d'état des lieux

Locat'me met à votre disposition son modèle d'état des lieux d'entrée et de sortie, pour une location longue durée vide ou meublée. Rappel : l'état des lieux doit être rempli en deux exemplaires, un pour le locataire, un pour le propriétaire.

Notre dernier modèle d'état des lieux
Déjà utilisé par + de 4000 propriétaires
OU
meublé
Télécharger

Ce modèle d'état des lieux est conforme aux dernières dispositions de la loi ALUR. Il protège l'intégrité de votre logement durant toute la durée du bail. En annexe, vous trouverez la page supplémentaire d'état des lieux de sortie.

Quand réaliser ses états des lieux ?

L’état des lieux de sortie se réalise lors du départ de votre précédent locataire, juste avant qu’il ne vous rende définitivement vos clés. Le but est de faire le point sur l’état du logement laissé par le locataire, afin de le comparer à l’état dans lequel il était avant son emménagement, hors usure naturelle liée au temps.

L’état des lieux d’entrée se fait quant-à-lui après la signature du contrat de bail (souvent le même jour), au moment de la remise des clés à votre nouveau locataire. Le logement doit être vide et prêt à l’emménagement, pour être certain que l’état du logement n’évoluera pas d’ici là.

Comment faire son état des lieux ?

L’état des lieux d’entrée comme de sortie est indispensable à la location. Propriétaire et locataire disposent chacun d’un exemplaire vierge, qu’ils rempliront ensemble. Pour chaque détail, ils doivent tomber d’accords sur l’état du logement. Bien sûr, le logement doit être dans un état décent, prêt à l’emménagement, avec accès à l’eau et l’électricité, et diagnostics énergétiques à jour (pas encore effectués ?).

Notre modèle d’état des lieux est destiné à vous guider facilement. Pour chaque partie ou équipement du logement, il suffit d’estimer l’état (Très Bon, Bon, Moyen ou Mauvais), et si nécessaire d’y ajouter un commentaire.

Enfin, il faut penser à mentionner dans l’état des lieux les meubles présents dans le logement ainsi que leur état.

Si vous décidez de faire appel à un professionnel (agent immobilier, notaire…), sachez que le tarif unique fixé par la loi française est de 3€/m², facturé au locataire ET au propriétaire.

Les erreurs à ne pas commettre pour son état des lieux

1/ Sous-estimer/surestimer l'état du logement

L’état des lieux s’établissant de façon contradictoire entre les deux parties, le but et d’obtenir un point de vue objectif. Malgré les idées reçues, il n’y a aucun intérêt à dévaluer ou réévaluer, surtout lors de l’état des lieux d’entrée, où votre relation avec votre nouveau locataire commence à peine.

2/ Ignorer l'usure naturelle

Tôt ou tard, d’une manière ou d’une autre, il vous faudra passer par la case rénovation, et bien souvent, le plus tôt sera le mieux. La loi imposant au bailleur de proposer un logement décent, c’est à vous de prendre en charge l’usure liée au temps. Cette dernière ne peut en aucun cas être retenue sur le dépôt de garantie, et se distingue nettement de la détérioration abusive aux yeux d’un professionnel.

3/ Vouloir aller trop vite

L’état des lieux, c’est la dernière étape d’un processus souvent laborieux. Ce n’est pas pour autant qu’il faille le bâcler ! C’est souvent en voulant faire trop vite qu’on commet des erreurs, qu’on oublie certains détails et que les litiges avec votre locataire surviennent.